Choisir

choisir son camping

Les critères à prendre en compte pour choisir :

  • Financier :argent-1

C’est le premier critère à prendre en compte pour choisir son camping. Il est inutile d’examiner des affaires que vous ne pourrez pas acheter ou qui ne vous permettrons pas de vivre, d’investir dans le renouvellement ou l’achat de matériel  et de rembourser vos emprunts. Très souvent les banquiers et les comptables vous demanderont de disposer d’un apport personnel proche de la moitié du prix d’achat du camping.

Par exemple, et au minimum, avec un apport personnel de: 200 000€  à 300 000€, vous pouvez rechercher un  fond de commerce : Prix de vente: 400 000€ à 700 000€ ou un murs et fond de 500 000€ à 800 000€. Vous pouvez tout de même acheter un tout petit camping avec un apport inférieur à 200 000€. Mais il faut savoir qu’au minimum, l’un de vous deux devra conserver un  emploi, toute l’année ou en basse saison.

argent-2

Notre conseil: Ces chiffres ne sont qu’indicatifs, et dépendront de l’analyse comptable de rentabilité de l’affaire que vous allez choisir. Cépendant ils donnent une bonne base pour votre recherche. Il est bon de préciser ici que l’intérêt financier de l’achat d’un « petit » camping n’est pas d’avoir un gros salaire (peu de gérants de Petits Campings roulent en Porche Cayenne), mais de vivre une vie différente en se créant un capital retraite (par la revente de l’affaire).

  • Géographique :bord-de-mer

Pour l’acquisition de « son premier Camping », on a tendance à choisir souvent  les grandes régions touristiques et littorales, Bretagne, Vendée, Méditerranée… Devant les prix élcampagneevés, on se « rabat » vers l’intérieur des terres pour en découvrir tous les attraits ou vers sa propre région pour ne pas trop se couper de sa famille. Les campings en bord de mer ne sont pas forcément plus rentables ni plus agréables à gérer qu’un camping en Ardèche, dans le Périgord, les Alpes,  les Pyrénées ou le Jura.

  • Sociaux et habitation:transport

Si vous avez des enfants, vous rechercherez un camping proche d’une petite ville pour la scolarité et les loisirs. Au contraire si vous n’avez plus d’enfant à charge,  vous fuirez la ville pour vous mettre au vert, préférant les affaires en pleine nature, parfois moins prisées par les touristes, sans clients de passage, mais plus accessiblechalet-habitation à l’achat. Le critère de l’habitation est aussi à prendre en compte, en sachant que vivre dans un mobile-home ou un chalet est peut-être possible pour un couple sans enfants, mais difficilement concevable pour une famille avec deux ou trois enfants. De même si vous envisagez la gestion de l’affaire à deux couples, il est indispensable de prévoir une habitation décente pour chaque couple.

Notre conseil: Avant de se « fixer » sur un ou deux campings, il est nécessaire d’en visiter plusieurs, parfois une dizaine. Ciblez les depuis chez vous, les déplacements coûtent cher. Vous vous découragerez vite si vous visitez des campings qui ne vous correspondent pas.